Les rencontres sont-elles moins formelles de nos jours ?

La manière traditionnelle de faire des rencontres est en train de changer. La jeune génération, en particulier les millennials, est confrontée à des perspectives économiques désastreuses, à un marché du travail stagnant et à des montagnes de dettes d’études. En raison de ces facteurs, de nombreux jeunes n’ont plus les moyens de sortir pour des rendez-vous chics. Ils optent plutôt pour un dîner informel avec leur amoureux.

L’évolution de la dynamique des genres dans les rencontres

Les attentes sexuées en matière de rencontres sont profondément ancrées dans notre lexique culturel. Dans notre société, les garçons sont considérés comme dominants, agressifs et stoïques, tandis que les filles sont décrites comme passives, émotives et soumises. Ce stéréotype persiste, même dans les rencontres modernes.

Des recherches ont montré que de nombreux couples âgés de sexe différent sont affectés par l’évolution de la dynamique des genres dans la relation. Les hommes et les femmes s’appuient sur leurs conceptions culturelles du genre, et les désirs de leurs conjoints façonnent la manière dont ils communiquent leur intimité. Par conséquent, les femmes fournissent souvent un travail supplémentaire pour aligner leurs perspectives d’intimité.

Si la plupart des adultes britanniques croient en l’égalité dans les relations, les attitudes à l’égard des rencontres restent ancrées dans le passé. Si 74 % des personnes interrogées ont déclaré que les attentes étaient différentes selon le sexe, plus de 86 % d’entre elles pensent que ces attentes existent toujours.

Bien que des progrès aient été réalisés dans le domaine de l’égalité entre les sexes, des croyances et des attitudes fortes concernant les rôles traditionnels des hommes et des femmes subsistent dans le milieu des rencontres. Selon une enquête menée par l’application de rencontres Bumble, 80 % des Australiens pensent que les rôles traditionnels des sexes ont encore un impact négatif sur les rencontres, et 88 % estiment que l’égalité des sexes est importante dans les relations. Bumble a baptisé ce manque de compréhension du rôle des femmes dans les rencontres « Romance Gap ».

Bien que ces aspects traditionnels des rencontres soient souvent considérés comme négatifs, ils ont des aspects positifs. Par exemple, ils peuvent être protecteurs en prévenant la violence entre les couples. Et, pour les hommes, les rôles traditionnels des sexes ont également un côté positif important. Dans cette étude, les hommes ont montré une acceptation modérée à élevée des rôles traditionnels liés au genre.

L’étude s’est également intéressée à la manière dont les stéréotypes liés au genre affectent les relations sexuelles. Les participants ont été interrogés sur leurs propres préférences concernant les hommes et les femmes. Ils ont été interrogés sur leurs désirs sexuels et sur le rôle que les hommes jouent dans les relations.

Les pratiques modernes de rencontre

Les pratiques modernes de fréquentation sont moins formelles que par le passé. Dans les sociétés traditionnelles, on s’attendait à ce que les jeunes adultes courtisent et éventuellement épousent leurs partenaires potentiels. Dans les années 1920 et 1930, cette pratique est devenue plus populaire comme moyen pour les jeunes de trouver des partenaires. Toutefois, les relations sexuelles pré-maritales n’étaient pas considérées comme la norme. Cette situation a changé après la révolution sexuelle, et les relations sexuelles avant le mariage sont devenues plus acceptables. Bien que la pratique de la cour soit encore très courante dans certaines parties du monde, elle est moins formelle que par le passé. Les pratiques modernes de séduction comprennent les rencontres en ligne, les SMS et les rencontres virtuelles.

Rencontres en ligne

L’internet et les applications de rencontre ont complètement changé la façon dont les gens se rencontrent. Bien que la stigmatisation des rencontres en ligne existe toujours, le vent a tourné et les attitudes sont devenues plus positives. Selon le Pew Research Center, environ la moitié de la population a utilisé un site ou une application de rencontre en ligne. Les rencontres en ligne ont également amélioré les résultats des relations amoureuses. Tinder, par exemple, compte 66 millions d’utilisateurs mensuels.

Moins de formalités : L’anonymat perçu des rencontres en ligne a conduit à un taux accéléré de divulgation de soi. Plutôt que d’utiliser leur nom complet, les participants aux rencontres en ligne n’utilisent souvent que leur prénom. Cela crée un sentiment de déconnexion par rapport à leur identité hors ligne et conduit à un plus grand niveau de partage.

Les rencontres en ligne sont moins formelles : De nombreux sites proposent désormais un chat vidéo, qui permet aux utilisateurs de voir le visage de l’autre. Bumble, par exemple, permet aux utilisateurs de sélectionner le type de relation qu’ils recherchent. Hinge, quant à lui, permet aux utilisateurs de chatter par vidéo.